Le yaourt 0% ne perd pas le porc

Publié le par grillade-party.over-blog.com

http://www.rue89.com/enquete-produits-light/2009/05/03/le-yaourt-0-ne-perd-pas-le-porc

Le yaourt 0% ne perd pas le porc

Yaourt et cochon font-ils bon ménage ? (DR)
Tout est bon dans le cochon. Tellement, que le yaourt Taillefine 0%, marque de Danone, en fait son ingrédient clé, capable d'imiter la texture de la matière grasse.
En 2002, la découverte de la présence de gélatine de porc dans les yaourts, relayée par le Canard enchaîné, avait fait son petit effet. Au point que Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, promettait de faire le nécessaire pour obliger de préciser son origine sur les étiquettes. Puis, rien. M. Ollier, au même poste sept ans plus tard :

« La vérité, c'est qu'on n'a pas eu le temps de s'en occuper. »

De son côté, Zaïr Kédadouche, qui se faisait, selon plusieurs articles de l'époque, le porte-parole actif des communautés juive et musulmane, ainsi que des végétariens, semble ne plus vouloir s'exprimer :
« Je ne connais pas ce dossier. »

Les instances musulmanes et juives n'en ont pas non plus fait une croisade. Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman, est « choqué », mais pas inquiet :
« Dans le doute, un bon pratiquant ne consomme pas de gélatine. »

Le consistoire juif de France, lui, compte sur ses fidèles pour suivre à la lettre la cacheroute, le code alimentaire du judaïsme. Pas de Taillefine 0% dans la liste des produits autorisés, pas de gélatine dans la bouche, donc. Tout va bien.

Spécialité laitière

Les yaourts Taillefine 0%, stars du rayon frais (V.T.)
 
Tous les consommateurs peuvent-ils en dire autant ? Savent-ils que certains yaourts contiennent de la gélatine de porc ? Que la gélatine prive le produit de sa nature même de yaourt ?
Les allégés en matière grasse, ne répondant pas aux critères exigés, ne s'appellent pas « yaourts » mais « spécialités laitières ». Il est donc parfaitement légal de remplacer le gras par de la gélatine. Jean-Claude Gillis, de l'association de la transformation laitière (ATLA), explique :
« Le terme de spécialité laitière n'est pas défini. C'est l'industriel qui adapte sa recette. »

De même, rien n'oblige à préciser l'origine du produit. Danone n'a pas souhaité s'exprimer, mais le service conso de Taillefine concède faire parfois face à des plaintes :
« Il arrive que des musulmans découvrent en nous appelant qu'ils ont mangé du porc. »

Chez Danone, pour savoir si la gélatine vient d'un porc, d'un bœuf, d'un poulet ou d'un poisson, il faut appeler le numéro en 0800 pour se faire envoyer la liste des produits et de leurs composants. Une semaine après notre appel, toujours rien dans la boîte aux lettres de Rue89.

Les mêmes propriétés que le gras, sans les calories

Le cochon et le bœuf, animaux rois de la fabrication de gélatine, sont aussi utilisés dans la majorité des bonbons, plats cuisinés, glaces, pâtisseries, mais aussi gélules des médicaments et allumettes… Les raisons d'un tel succès ? Le prix. Selon Caroline Brochard-Garnier, directrice de la communication de Rousselot, leader mondial de la fabrication de gélatine, « le poisson est moins disponible, donc plus onéreux ».
Pour trouver une alternative, les végétariens n'ont plus qu'à se tourner vers les magasins bio, et les pratiquants vers Internet. Aucun produit halal ou cacher n'étant, selon Rousselot, vendu en France. Le fabricant nous apprend que l'équivalent végétal de la gélatine, l'agar agar, existe depuis longtemps, mais que « si les industriels voulaient l'utiliser, ce serait déjà fait. » Son coût pourrait expliquer cette réserve.
Autre atout de la gélatine : sa texture. Onctueuse, seule la gélatine est capable de reproduire les effets du gras. Diane Galland, de l'association des gélatiniers européens, n'y voit que des atouts :
« C'est le produit zéro faute : 90% de protéines, des sels minéraux, sans cholestérol et faiblement calorique (environ 350 calories pour 100g). »

Pourquoi certains industriels se gardent-ils alors de mentionner son origine ? Le porc, victime de sa mauvaise réputation ?
Photos : Yaourt et cochon font-ils bon ménage ? (DR)
Les yaourts Taillefine 0%, stars du rayon frais (V.T.)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article